Une vieille histoire : en Euros cette fois...

vendredi 10 juin 2016
par Collectif TRANSVERSEL
popularité : 84%

Théorème économique indiscutable : Si dans un secteur géographique, un groupe, un clan, une tribu ou n’importe quel groupe de personnes, d’un seul élan qui les anime, est capable de produire des richesses variées, il n’y a aucune raison qu’un seul puisse en pâtir, hormis un manque manifeste de monnaie. D’où, un sérieux ajustement entre les deux. Voilà le seul problème à résoudre. L’intérêt ne doit en aucun cas perturber le contexte. Il est un élément perturbateur et largement dangereux. Devinez qui a créé l’intérêt ?

IMPORTANCE PRIMORDIALE DE LA MONNAIE ET DE SA CIRCULATION (rapide) DANS L’ECONOMIE

Il était une fois dans une petite ville des Hautes-Alpes un hôtel réputé pour ses repas pantagruéliques et sa discrétion..

Un jour débarqua une jolie femme dans cet hôtel. Elle réserva une chambre et comme elle n’avait guère de bagages laissa à Maître Olivier un billet tout neuf de 200 euros. L’acompte versé, elle alla visiter la petite ville fortifiée.

Le pâtissier qui avait reluqué la scène se permit de rafraîchir la mémoire de l’hôtelier en lui précisant bien que ce dernier lui devait 200 euros depuis six semaines pour une pièce montée. L’hôtelier lui donna le billet de bonne grâce.

Cette scène se renouvela 5 fois. Le pâtissier devait 200 euros au plombier, qui devait 200 euros au garagiste, débiteur du boucher de 200 euros qui lui, était débiteur du représentant de la maison "La farfouille" ayant sa chambre dans ce fameux petit hôtel réputé.

A cet instant, la jolie femme revient de sa promenade et annonce qu’elle annule sa réservation. Cette annulation arrange l’hôtelier puisqu’il venait de mettre un de ses vieux clients en attente. Il rend donc le billet à la jolie femme qui, devant lui, brûle le billet en lui assurant qu’il était faux !

Vrai ou pas qu’importe ! Ce billet avait permis d’éteindre des dettes d’un montant de 1.000 euros qui, sans lui seraient restées impayées.

Comment un si médiocre moyen de paiement a pu permettre autant d’échanges ?

Démonstration faite de la carence des moyens officiels devant une économie qui ne demande qu’à fonctionner plein pot....... à condition que la monnaie circule. Or, vous apprendrais-je qu’il n’y en a pas suffisamment ?


L’Economie n’est pas une science mais un art comme la médecine.

Malheur à celui qui veut y connaître quelque chose.

Demandez à feu Lincoln et Kennedy..

Vous serez étonnés des causes de leur assassinat.

Vraisemblablement identiques.

Article 1 de la Constitution des E-U. Ils voulaient créer de la monnaie sans intérêt.

Remerciements à Jean-Paul pour nous avoir fait remonter cette histoire.

Mis à jour en juin 2016


Commentaires

Logo de Grazyna
mercredi 29 mars 2017 à 19h00, par  Grazyna

Si, de concert, ils faisaient resonner les cordes d'un luth,
dans son trouble elle confondait les notes ; puis elle se repentait,
elle avait honte, se condamnait, s'accusait d'enfantillage, se promettait de se
corriger, et retombait aussitot dans les memes fautes.

Look at my blog ; [massage lyon pas cher->http://www.sophiechassat.com]

Logo de François Cright
lundi 24 novembre 2008 à 07h42, par  François Cright

Je vous invite à lire aussi cette fable de Louis Even (breton émigré au Canada) qui, après avoir étudié Douglas sur le Crédit Social, a fondé le journal Vers Demain.

Si nous comprenons bien le système actuel, ça nous donne une raison de plus de faire parti d’un SEL.

Je fais moi-même parti de plusieurs SEL du Canada, entre autre : le Réseau Réel, Tamworth Hour et l’IDS (Institut de Développement Social), ce dernier groupe met en pratique les théories du Crédit Social, c’est-à-dire ; un dividende basé sur la production, un escompte compensé sur les prix pour contrer l’inflation possible, et la création de la monnaie basé sur la production.

Je suis aussi flatté de voir que cette article sur le site du JEU à été prise sur le tout premier site internet ayant publié cette article de Louis Even en 1995 (je le sais car j’en suis le webmaster) Thirst for Justice

François Cright

Logo de Collectif TRANSVERSEL
lundi 25 avril 2005 à 23h06, par  Collectif TRANSVERSEL

C’est la réelle histoire ...essayez là ...vous verrez cela fonctionne impeccable ...
Merci à cette jolie femme de revenir souvent me voir ....

lundi 25 avril 2005 à 03h05

que penses-tu de la fin du film une jolie femme.

Logo de Winston
mercredi 17 novembre 2004 à 20h41, par  Winston

Pour ceux qui préfèrent la version originelle de ce texte sachez qu’elle existe toujours.

C’est une nouvelle contée par François Plassard du SEL de Cocagne, joliement illustrée par Matt Konture et Sylvain Mollet.

Site web : Le billet de 500F

Brèves

2 janvier 2011 - Le robin - Projet de société à double valeur de référence

Parce qu’elle s’est donnée pour objectif de dégager des lois et de formuler des prévisions à partir (...)

18 décembre 2004 - Penser public : le site de la réforme des services publics avec un wiki

Le sentiment d’inefficacité des services publics est largement répandu et repose trop souvent sur (...)

17 juin 2004 - Faire le point...fin juin 2004

Il est vrai que passer de 4 à 5000 visites par mois sur notre site en décembre à moins de 500 par (...)

6 mars 2004 - PIERRE CARLES, Ciné-Passions en Périgord

Du 10 au 23 mars 2004... Pierre Carles ne chôme pas. Viré ou censuré par la plupart des chaînes (...)

30 juillet 2003 - Proposer simplement une info sur TransverSel

Par Thierry Sur Le site des contributions pour SPIP , une nouvelle contribution permet en (...)