FESTIVAL de la TERRE 2005

mardi 25 octobre 2005
par Collectif TRANSVERSEL
popularité : 1%

Le Festival de la terre est reconduit pour 2006...visitez le site et un nouveau site sera mis en service en janvier 2006.

Le 1er Festival mondial de la Terre, qui s’est déroulé du 20 au 26 juin dernier, n’a pas usurpé son nom puisque ce sont 24 pays situés sur les 5 continents qui ont simultanément célébré les 7 journées à thème proposées par l’association TERRALLIANCE.

Le Canada, la Suisse, Madagascar et le Chili ont particulièrement bien réagi avec de nombreux événements mis en ligne sur le site du Festival (liens en menu vertical). Quant à la France, en tant qu’initiatrice de l’événement, elle a logiquement disposé d’une période de préparation bien supérieure à celle des autres pays. Il est donc normal qu’elle ait bénéficié d’une plus forte mobilisation…

Ce sont en effet plus de 195 événements qui ont été organisés par des associations, des collectivités territoriales, des écoles, des groupes de bénévoles à travers toute la France, dans 30 départements, 15 grandes villes et de nombreux villages.

Le Festival de la Terre sur internet c’est ICI

Un livre à découvrir aux Editions Guy Trédaniel : "ENSEMBLE, sauvons notre planète" (25 Euros)


Commentaires

Brèves

28 septembre 2008 - Aux travailleurs du numérique. Changer d’ère ...

Malaise dans la civilisation numérique Par Jean Zin, lundi 15 septembre 2008 Aux travailleurs (...)

13 août 2007 - VOIR et AGIR : des films à la portée de tous

Avec Voir et Agir, ce sont des films mis à la disposition de tous. La diffusion publique des (...)

31 janvier 2007 - Jean ZIN du Causse du LOT

Politique - Sciences - Philosophie Ecologie-politique, ère de l’information et développement (...)

1er janvier 2007 - Statistiques de Transversel

En décembre , nous finissons l’année 2006 en beauté avec plus de 14000 visites. Notre moyenne de (...)

18 novembre 2006 - Un candidat "espérantiste" aux élections présidentielles : pourquoi ?

Cela est une bonne nouvelle. Que l’Esperanto reprenne une place aux niveau national et que l’on (...)