Déclaration Universelle du droit des peuples à la création monétaire

Texte à relire en 2016...très intéressant.
lundi 28 décembre 2015
par Collectif TRANSVERSEL
popularité : 2%

Aujourd’hui des pans entier de population n’ont plus accès à l’élémentaire parce qu’elle n’ont plus accès à l’argent.

Pourquoi ?

Droit universel de création monétaire

Si comme la grande majorité des gens vous dites : « moi, je ne comprend rien aux problèmes monétaires » le stratagème machiavélique de l’établissement financier et économique a réussi à maintenir un voile sur nos yeux grâce à une théorie complexe, truffée de concepts erronés, et interdisant toute interprétation réelle des problèmes monétaires et économiques.

En réalité ce sont les peuples qui produisent tous les biens et services mis sur le marché, or sans ces biens et services la monnaie n’aurait aucune raison d’être, donc aucune valeur. Ce sont donc les peuples qui font la valeur de la monnaie. Celle-ci n’apparaît pas spontanément dans la nature, comme les biens et services elle est création de l’homme. Le droit à la création de la monnaie appartient donc aux peuples puisqu’ils en font la valeur.

Pourtant ce droit de création monétaire a été retiré aux peuples pour être confié aux banques auprès desquelles ils doivent s’endetter pour disposer de la monnaie nécessaire à l’échange de leur propre travail et production. Ainsi l’humanité est assise sur une montagne de dettes artificielles dont les conséquences sont dramatiques : diminution générale du pouvoir d’achat, extension de la pauvreté, et misère absolue pour une majeure partie de la population terrestre.

Combien de temps encore pouvons-nous garder ce voile en acceptant de produire toutes les richesses sauf la monnaie indispensable à l’échange de ces mêmes richesses. De grands économistes tels que Irving Fisher aux Etats-Unis et Maurice Allais (prix Nobel d’économie) en France nous incitent déjà à la prise de conscience. Il n’est pas trop tard pour agir mais il y a urgence.

Redonnons du sens à notre société, en recréant un véritable système économique basé sur la transparence et le partage.

Comment ?

Il nous apparaît être indispensable de commencer par définir les fondements juridiques et universels qui peuvent servir de base à un système financier et économique digne de notre conception de l’homme et de ses droits fondamentaux. Nous proposons donc d’ajouter à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme une section traitant des droits fondamentaux en ce qui concerne le système monétaire et économique. Ce qui suit et une proposition qui doit servir de base de travail à l’élaboration d’une charte définitive.

Préambule

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée en 1948 par les Nations Unies spécifie que :

- Article 2 : Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation. De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

- Article 3 : Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

- Article 4 : Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude ; l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

- Article 17 :
1. Toute personne, aussi bien seule qu’en collectivité, a droit à la propriété.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété.

- Article 23 :
1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.
2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal
3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s’il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.
4. Toute personne a le droit de fonder avec d’autres des syndicats et de s’affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

- Article 25 :
1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
2. La maternité et l’enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu’ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.

Le système monétaire actuel est :

- Un monopole privé géré par des intérêts privés et sans représentation des interêts du Peuple. Les citoyens n’ont ni contrôle ni pouvoir de décision sur l’émission de la monnaie et sur ses règles de circulation, la transparence est inexistente ou illusoire.

Cet état de fait ce traduit par des monnaies :

- Payantes : la création monétaire se fait par création de crédits dont la seule contrepartie est une simple ligne d’écriture. Malgré cette création ex nihilo, tout crédit fait l’objet d’un taux d’usure (intérêt). Ce taux d’usure ou d’intérêt est la cause principale de l’inflation et le coût de l’argent représente une part majoritaire du prix des choses.

- Soutenant un esprit de compétition : l’argent nécessaire au remboursement de l’intérêt n’est pas crée lors de la création de crédit. Par conséquent les acteurs économiques sont en compétition pour obtenir l’argent nécessaire au remboursement de l’intérêt. Cet impératif est en grande partie responsable de la course folle au profit.

- Instables : l’intérêt est une courbe exponentielle, ce qui veut dire que son montant peut rapidement dépasser la masse monétaire totale en circulation. Pour cette raison, les systèmes monétaires actuels n’ont pas d’autre alternative que l’effondrement, lorsque la masse monétaire initialement dédiée aux transactions est dépassée par la masse monétaire de remboursement d’intérêt.

En conséquence, le Peuple déclare que :

Le système monétaire en cours, pour les raisons listées plus haut, ne respecte pas les Droits de l’Homme, en particulier les articles 2, 3, 17 et 25. Il génère des inégalités, des ségrégations, des formes masquées d’esclavage et empêche l’accès aux droits fondamentaux des personnes (santé, alimentation, éducation, habitation, sûreté, travail...).

En conséquence, le Peuple déclare que :

1. Le système monétaire est un bien commun. L’ accès et l’utilisation du système monétaire est un droit inaliénable et gratuit.

2. Tout groupe de personnes a le droit de créer et choisir ses propres outils monétaires. C’est une principe de souveraineté, d’égalité, et d’autodétermination de tout groupe de personnes.

3. Toute monnaie est un bien commun du groupe de personne ayant décidé de sa création et utilisation.

4. La gestion du système monétaire et des monnaies est un processus démocratique et transparent.

5. Le système monétaire et économique ont pour finalité première et prioritaire la satisfaction des besoins et droits fondamentaux décrits dans la Charte des Droits de l’Homme, en particulier en ce qui concerne les droits à l’alimentation, le logement, la santé, l’éducation, et au travail.

6.Les ressources naturelles sont un bien commun.

L’accès et l’utilisation des ressources font l’objet d’un partage et non d’une appropriation exclusive.

Ce texte mérité d’être remis en "Prime-time" sur notre site.


Pour plus de précisions sur les Forums.

Extrait des forums Habitat JAM

Quelques précisions en sept.2008...

HabitatJAM : citadins, exprimez-vous ! 25 novembre 2005

En préparation à la troisième édition du Forum urbain mondial sur le développement durable des villes (UN-HABITAT), qui aura lieu à Vancouver en juin 2006, le gouvernement du Canada offre à la population mondiale l’occasion de s’exprimer virtuellement pendant 72 heures sur les problèmes affectant les citadins de la planète. L’événement se nomme Habitat JAM et se déroulera du 1 au 3 décembre 2005.

Plus de 10,000 personnes de toutes les couches de la société à travers le monde vont discuter, dialoguer et converser avec :
- des acteurs politiques,
- des urbanistes et architectes,
- des organisations communautaires locales et internationales,
- des scientifiques,
- des entrepreneurs,
- des gens d’affaires, en temps réel, afin de trouver des solutions réalistes et pratiques aux problématiques propres à la vie urbaine, principalement celles des déshérités de ces villes.

A l’ère de l’urbanisation de la planète, les problèmes liés à la surpopulation et l’absence d’infrastructure adaptée et adaptable entraînent un myriade de problèmes affectant la qualité de vie de plus de 900 millions de personnes qui n’ont de choix que d’habiter les bidonvilles. Les sujets abordés seront : 1. L’amélioration de la qualité de vie des personnes vivant dans les quartiers pauvres des villes du monde 2. Accès durable à l’eau dans nos villes 3. Durabilité environnementale dans nos villes 4. Finance et gouvernance dans nos villes 5. Sécurité dans nos villes 6. Humanité : l’avenir de nos villes

Site : www.habitatjam.com

Le site ne fonctionne plus depuis 2008. désolé.C’est pour cela que je me permets de le remettre en ligne en cette fin 2015.

Passez tous de bonnes fêtes de fin d’année et VIVE la rentrée 2016 sur votre site de Transversel.org

Mis à jour par Daniel D. le 29 décembre 2015 (article lu plus de 7000 fois sur notre site.)


Commentaires

Logo de Lana
mercredi 8 juillet 2015 à 18h56, par  Lana

Les gens ont souvent la fâcheuse habitude de juger trop rapidement et à proférer des bêtises à propos de ce thème complexe.
Bravo d’avoir sélectionné cet angle d’attaque. Une belle journée, j’ai hâte de vous relire la semaine prochaine. :-)
Lana http://www.papeterieenligne.org

Logo de sprrx87
mercredi 8 janvier 2014 à 19h10, par  sprrx87

À l’instant où je me suis retrouvé sur votre site, j’ai tout de suite vu l’enthousiasme qu’il engendre.

la loi duflot droite projet de loi duflot logement Laloi duflot novembre 2012 quels loi duflot gouv.fr ?projet de loi duflot sur le logement par loi duflot loyers impayés .
vendredi 6 mars 2009 à 09h46

Eva Joly a dénoncée il y a déjà plus de 15 ans le système des paradis fiscaux et tout le montage juridique cautionné par nos responsables politiques pour que soit protégés ces plaques tournantes de l’argent sale, ( cette femme a était menacée à plusieurs reprises en France, voir le dossier ELF, et tout est passé comme une lettre à la poste) comment se fait il que depuis 20 ans ce système perdure, nous faisons semblant de vouloir y répondre. La corruption a gagnée tout les étages de notre société, nous fermons les yeux, et attendons de ceux qui sont impliqués de prêt où de loin dans le montage de ces systèmes corrompus des réponses ? Platon et Schiller auraient évoqués notre lâcheté.
Pierre Lempereur

Logo de Webmaster du site
vendredi 31 octobre 2008 à 10h04, par  Webmaster du site

Encore une fois : la monnaie n’a aucune valeur intrinsèque depuis qu’elle n’est plus en or ou en argent, ce n’est qu’un moyen d’échange, une unité de compte. Elle dépend seulement de la confiance que les gens lui accorde pour les échanges... Le dollar, lui, n’est plus indexé sur l’or depuis aout 1971, et les autres monnaies depuis bien longtemps (le franc n’est plus convertible en or depuis 1913)... la spéculation sur la monnaie ne dépend que de la manipulation des taux de change, à mon avis...
Lirel’escroquerie monétaire mondiale.

Site web : Crise
Logo de jack
lundi 27 mars 2006 à 20h38, par  jack

le droit a l"argent ne d’evrai pas fair pofit au politiques car nos enfants
subirons ce maque de respect de ces politiques décadent que nous
subisson chaque jours pour donné une vie furure de partage à nos enfants
et un respect de la nature et des hommes que nous sommes la se trouve
ra un equilibre entre riche et pauvre cela n’exitera plus !

Logo de Marc Boucher de Lignon
jeudi 9 février 2006 à 19h08, par  Marc Boucher de Lignon

Bonjour Pascale,

Je cherche le "drôle de ce texte" ... et j’avoue que j’ai un peu de mal !
A quel genre de pastiche cela te fait-il penser ?

Ce texte a été qualifié d’important et majeur sur le forum ... parce qu’il rétabli le droit aux populations a créer leur propre monnaie, et donc leur propre système d’échange. Y a t’il là une drôlerie quelquonque ? je parlerais plutôt d’espoir pour des millions de personnes. Parce qu’a mon sens il enlève le caractère esclavagiste de notre système monétaire actuel, basé sur les profits financiers, les spéculations et surtout le pouvoir. Le pouvoir parce que celui qui détient la création monétaire détient le pouvoir d’assevir des pans de populations entières. Et cela c’est moins drôle !

Merci Pascale de m’éclairer,
Marc Boucher de Lignon

mercredi 21 décembre 2005 à 18h48

ce texte n’est pas de moi, j’avais joint le nom des auteurs et le site pour leur
répondre, je me demande pour quelle raison, tu as supprimé leur contact et tu dis que ce texte est de moi ?
je me suis contentée de transferer pour infos, je trouve ce texte drôle , c’est
pour ça que je l’ai envoyé.
je n’ai plus le nom du site pour les joindre les auteurs et je n’ai pas conservé
le message , peux tu le renvoyer ; moi , je ne rien à dire sur ce texte ; c’est un
pastiche et c’est tout
joyeux noel à tous et pensez à rire un peu de temps en temps
bises pascale delille

Logo de Michel Kouyaté , sel de paris
mercredi 21 décembre 2005 à 14h44, par  Michel Kouyaté , sel de paris

Bonjour pourquoi les personnes ne signent pas de leur nom ?
le texte en réponse sur la monaie est correcte mais la personne s’est trompé d’articles car il concerne la banlieue .

Quand au texte de Pascale, comme souvent il est d’un idéalisme universitaire important .
Si tout le monde peut fabriquer sa monnaie demain toutes les communes , les corps de métiers , les familles fabriqueront de la monnaie, les monnaies ne vaudront plus rien. Cela sera le bordel intégral.
En ce qui concerne la monnaie je suis en accord avec le texte "Guernesey" présent sur le site Sélidaire. Et qui préconise par droit régalien la création de monnaie proportionnele aux service et aux biens nécessaire à la prospérité locale . Avec en plus une importante economie non monétaire axée sur le troc, la tribue, la famille , l’amitié, l’entraide. Car si tout est monétarisé il y aura (la nature humaine étant ce qu’elle est :-( ! -) inéluctablement une fétichisation de l’argent comme actuellement. Puis une dictature factuelle de ceux qui controlent la monnaie à la source.

jeudi 8 décembre 2005 à 09h57

Je pense tout le temps, sauf quand je dors.

JC

mardi 6 décembre 2005 à 17h59

bonjour,

Sur un sujet d’actualité, les récents évènements des citées et le bilan des dégats causés à ce jour.
Je suis contre la punition par la prison des jeunes et moins jeunes qui ont participé à ces exactions. Je suis contre le fait que les assurances demandent des comptes à l’état sous prétexte que l’ordre aurait dû être contenu par les forces entrainées à cet exercice. Je suis contre l’évincement des aides aux familles des jeunes qui ont dégradés les biens d’autrui. Je prône une solution citoyenne responsable du jeune ayant dégradé le bien d’autrui en lui faisant remettre en état cedit bien. Pour les voitures brûlées il devra accomplir des travaux d’interêts généraux et présenter ses sincères excuses à la personne ayant perdue son bien. Pour les batiments de toutes natures, il peut activement participer à sa reconstruction et une partie de sa solde serait amputée pour remboursement du bien qu’il a détruit. Cette démarche n’est pas utopique, elle est citoyenne et responsabilise davantage le jeune, qu’une incarcération et le cotoiement de personnes très peu fréquentables.

Quand pensez-vous ?

PH Q

Brèves

7 janvier 2009 - S !LENCE...A besoin de vous,pour vivre... ! Abonnez-vous... !!!

En pleine crise de la presse dite "alternative" , c’est à dire ne vivant pas des subsits de la (...)

2 mai 2008 - La Décroissance de mai 2008 : malpolitique et malbouffe

Comme chaque mois le Collectif Transversel essaie de mieux s’approcher d’une revue , d’un journal (...)

15 avril 2008 - Travaillez moins , profitez plus...la semaine sans télé...

Et oui, sous ce logo très sympathique , je pense que c’est comme cela que l’on va aborder à (...)

17 décembre 2007 - Mais où va l’argent ? le livre de M.L. Duboin

DETTE PUBLIQUE, FINANCEMENT DES PROGRAMMES SOCIAUX, RÔLE DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE, (...)

1er juillet 2007 - Le guide de l’économie équitable

Un blog sur ce guide ...A lire et plus si vous voulez l’acheter... Le livre est composé de (...)