Juillet peut-il être chaud ?

Par le Collectif "Libérons la monnaie"
vendredi 26 juin 2009
par alain vidal
popularité : 1%

Nous appelons les Etats à porter plainte contre les banques pour prise illégitime d’intérêts sur la monnaie. Une loi doit garantir le contrôle public des banques, pour une monnaie sans intérêts.

Autrefois, toute monnaie papier correspondait à une quantité équivalente d’or dans les banques. Pour ce service de gardiennage de l’or, les clients donnaient des intérêts au banquier. La monnaie n’est plus convertible en or ET POURTANT, les banquiers prennent encore des intérêts.

Ce faux monnayage provoque des crises mondiales d’endettement.

Endettés, les Etats réduisent les services publics, les entreprises font faillite

« Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents. » Maurice Allais, prix Nobel d’économie.

On ne met pas de timbre sur un courrier électronique, MAIS ALORS... Pourquoi payer des intérêts sur la monnaie électronique ?

Quelque soit le support, la monnaie revêt des chiffres et des lettres réglementant les échanges « acheteurs-vendeurs. »

Supports et transports virtuels rendent gratuits monnaies et courriers dématérialisés. Or et papier deviennent inutiles.

La monnaie électronique est une grande invention. Sans elle, nos échanges seraient très difficiles. Pourquoi ? Parce que l’or des banques ne correspond qu’à 1 % des biens et services circulant sur la planète sur une année !

Les banques privées créent 92% de la monnaie en circulation...sur ordinateur

Cette monnaie est électronique, des chiffres et des lettres créés sur écran, ex nihilo (sans équivalent or).

Les billets en papier, les pièces en métal vulgaire ne représentent que 8% de la monnaie en circulation. .

Les intérêts ? Un péage illégitime sur les échanges, ce qui élimine massivement les petits producteurs.

Les banquiers facilitent les crédits pour des gadgets ou des armes très rentables pour leurs actionnaires. Mais répondant à des besoins vitaux, des petites productions disparaissent par refus de crédit bancaire.

En moyenne, 33% d’un prix payé par le consommateur correspond aux intérêts répercutés par les investisseurs.

En moyenne, nous travaillons, le tiers de notre temps pour des lignes d’écritures sur ordinateur.

Ce qui coûte cher, c’est le temps perdu à travailler gratuitement pour les banquiers et les financiers.

D’un côté, on doit travailler pour payer les intérêts, de l’autre, les machines nous libèrent du travail. Cette contradiction reflète une crise de civilisation qui exige l’abolition des intérêts sur l’argent.

Pareils à des fonctionnaires interdits d’enrichissement personnel, les banquiers devraient servir l’intérêt général.

Ils ne seraient plus payés en fonction d’un pourcentage pris sur les richesses produites par les clients

Les banquiers seraient payés en fonction de leur travail : création monétaire, ouverture et suivi des dossiers. Aux USA, de 1861 à 1865, Lincoln fit chuter la pauvreté en imposant la monnaie sans intérêts.

Libérées du poids des intérêts (la dette), des régions sortiront de la misère, des productions locales renaîtront.

L’endettement des particuliers, des entreprises et des Etats disparaîtra. Les services publics se développeront en fonction du remplacement des hommes par les machines.

Cette loi pour la fin de l’endettement par les intérêts est une première étape d’une absolue nécessité.

C’est le point de départ de la construction d’une économie respectueuse des êtres humains et de la planète.

Libérons La Monnaie (Nantes-Le Pellerin) http://www.liberonslamonnaie.blogsp...

PREMIERS SIGNATAIRES Alain Vidal (économiste émancipé), Ernest Barreau (retraité du bâtiment), Rémy Drouet, (ajusteur retraité) Annie Mothes (enseignante), Isabelle Antoine (enseignante), Annette Hamon (éducatrice spécialisée), Claude Ravaud (Auteur compositeur-interprète).

PETITION Je soussigné(e), appelle les Etats à porter plainte contre les banques pour prise illégitime d’intérêts sur la monnaie. Une loi doit garantir le contrôle public des banques pour une monnaie sans intérêts, une monnaie d’intérêt général.

Signature, cliquez ICI sur le lien


Pour être informés, inscrivez-vous sur notre liste de diffusion,

écrivez nous à : vidal.mothes@wanadoo.fr


Commentaires

Brèves

11 juin 2012 - Un site dédié aux infos sur les monnaies complémentaires

http://www.scoop.it/t/social-currencies Une vrai porte ouverte à toute l’info générée par les (...)

18 septembre 2009 - LE SEL du CANTAL : "FOUCHTRA"

Un des SEL du Cantal s’appelle bien "Fouchtra !", tel 04 71 48 62 93(+ Route des Sels) Pour (...)

29 août 2009 - Les selistes et les partenaires du JEU, invités à se mobiliser en cas de pandémie de grippe A

Comment faire ses courses en cas de grippe A(H1N1) ? Où stocker ses provisions ? Qui appeler à (...)

3 avril 2009 - "Voisins solidaires", les uns des autres

Le 25 mars, la ministre du Logement, Christine Boutin, a lancé officiellement l’opération Voisins (...)

17 février 2009 - C’est le moment ou jamais... ! Les S.E.L.

Un livre écrit le siècle dernier , mais plus d’actualités que jamais...La crise... ! Moi pas (...)