Le S.E.L. de Tahiti : une aventure partagée

par Danaïs.
mercredi 2 mars 2016
par Collectif TRANSVERSEL
popularité : 7%

Je vis à Tahiti depuis un peu plus d’un an et il ne m’a pas fallut tout ce temps pour me rendre compte qu’ici, ce n’est pas le paradis qu’on nous montre sur les cartes postales !

Je me suis alors posée la question « qu’elle peut et doit être ma contribution pour améliorer les choses, qu’elle peut être ma part de Colibri ? » Et j’ai constaté qu’il n’existait pas de SEL ici, étant persuadée que l’économie est sans doute la cause, l’origine, la base de tout, je me suis alors lancée dans l’aventure.

Grâce aux différents documents accessibles sur Internet, j’ai potassé le sujet. J’ai complété avec les réflexions de divers économistes sensibilisés aux alternatives et j’ai mélangé avec ma propre analyse… Ne connaissant personne, j’ai utilisé pleinement les ressources à ma disposition. En tout premier lieu, j’ai crée un groupe sur FaceBook pour connaitre la motivation et la sensibilisation des gens ici.

Très vite, j’ai accueilli dans ce groupe des personnes comme Daniel qui ont été des soutiens précieux, connaissant bien le sujet, m’apportant leur expérience, me donnant des liens vers des sites et des lieux d’expérience.

Avec Daniel, nous avons pu échanger, discuter en direct et j’enrichi sans cesse mes connaissances que je transmets à mon tour…Pour ça, je dis « Vive Internet ! »

Le groupe a été accueilli très favorablement ! Et très rapidement, nous en sommes venus à nous rassembler pour nous rencontrer !

Qu’elle émotion d’avoir des visages souriants après un mois de discussions écrites sur le net !

Nous avons établi un groupe de travail pour créer un site Internet, une identité visuelle et la presse a relayée l’info. Je me retrouve porte parole du groupe, et je prends mon rôle très au sérieux. JPEG - 23.6 ko Nous construisons un réseau de personnes sensibilisées à un autre mode de fonctionnement qui ne serait pas celui de « l’Argent roi ». Le troc était quelque chose de très courant ici il y a encore peu de temps, et ça existe encore mais Tahiti est envahi de désir de richesse, de besoins nouveaux toujours plus hitech…de jalousie, de frustration… Avant que cela ne s’aggrave encore, mon désir est de proposer un autre chemin !

J’ai la naïveté de penser que c’est une ouverture vers plus de sagesse, vers une décroissance raisonnable. Un contre pied au fameux slogan arrogant « travailler plus pour gagner plus » ! Moi je dirais au contraire, « travaillons moins pour vivre mieux ! ».

L’Argent ne fait pas le bonheur…

Bien sur, nous n’avons pas la prétention de remplacer les francs par la tiare qui est notre monnaie ! La construction de ce réseau ne nuit en rien à l’économie en place et même au contraire !

Pour moi le SEL est une alternative, un autre chemin possible aux relations humaines. Un retour à des valeurs premières. Je suis dans l’Utopie d’un monde meilleur ! Et mon objectif, c’est de tendre vers cette Utopie !

Mais en premier lieu, il faut voir dans un Système d’Echange Local un complément au système capitaliste, car le SEL peut d’une certaine manière être « le plus » qui va faire que nous allons enfin pouvoir desserrer notre ceinture !

Si je trouve parmi les offres proposées dans le catalogue du SEL, quelque chose que je paye actuellement en francs, je pourrais alors dégager cet argent et être moins serré dans mon budget, et pourquoi pas m’offrir quelque chose d’autre que je ne vais pas trouver dans le réseau ! Ou du moins, avoir l’argent suffisant pour palier aux dépenses obligatoires.

Maintenant, allons un peu plus loin…Je suis commerçant ou artisan et je fais parti d’un SEL, je dispose d’un réseau de clients potentiels. Si je décide de proposer une partie de ce que je vend payable en tiare, le client va lui, trouver un intérêt immédiat et moi je pourrais profiter de mes tiare pour avoir une aide informatique, ou quelqu’un qui va m’aider à peindre ma boutique sans obligatoirement passer par l’argent…Et si tout le monde fonctionne de cette façon, localement, j’y vois plutôt un bon économique qu’une récession…

Le Système d’Echanges Local s’intègre donc tout à fait dans le système actuel et peut bien au contraire aider à sortir de la crise… Et voici qu’à présent je rejoints d’autres rives avec d’autres acteurs du changement…Peut être que nous avons franchi le seuil du 100ième singe et que la société est en train de basculer enfin vers cette décroissance raisonnable…

Notre site : http://tahitiselavenir.wordpress.com/, JPEG - 23.6 ko Notre groupe FB :

http://www.facebook.com/home.php?# !...


Et en mars 2016, on aimerait bien savoir où l’on en est au S.E.L. de Tahiti ??? Merci d’avance... !

Ce texte est un riche témoignage de ce que nous pouvons faire : "ENSEMBLE" Le mois prochain , un autre S.E.L. sera dévoilé. (dans le Béarn... !!!)

Nous attendons son texte avec impatience.

La Rédaction de "Transversel"


Commentaires

Logo de Ahmad Shah
jeudi 5 mai 2016 à 11h03, par  Ahmad Shah

La Banque Mondiale UNWHF distribue la nouvelle monnaie internationale gratuite et cela valable dans tous les pays - appelle IMU International Monnaie Unit c est une monnaie sans dette basee sur la productivite - Tous les Parlementaires de tous les pays ont recu leurs cheques monnaie IMU - Le Private Budget WHF = 500,- IMU par mois par adulte durant la vie et cela sans condition - Les cheques monnaies IMU ne sont pa echangeables - 1 IMU = 2 $ = 2 € = 2£ = 2¥ = 2₩ - Facile a utiliser on divise par 2 dans tous les pays - http://unwhf.org

Logo de brigitte chenot
samedi 10 mars 2012 à 15h03, par  brigitte chenot

bravo danais toi au moins tu bouges je t’aime bizzzzzzzzzzzz de france
brigitte

Logo de Apetahi
vendredi 10 février 2012 à 07h34, par  Apetahi

Attention, si tu es commerçant, tu ne peux pas demander à un seliste de peindre ton magasin ! c’est strictement de particulier à particulier. Par contre un commerçant pourra demander de repeindre SA MAISON personnelle.

Brèves

19 juin - DEMAIN...Le Plan ESSE

Le plan ESSE, un dispositif à hauteur des enjeux écologiques et humanitaires. A retrouver sur le (...)

13 octobre 2008 - Les enfants difficiles : comment leur venir en aide par l’échange d’unités

Non-respect des limites, opposition systématique, agressivité... certains enfants sont enfermés (...)

9 octobre 2006 - Un mois, un million d’euros pour sauver un des derniers journaux un peu libre...

Un mois, un million d’euros Depuis plusieurs mois, Politis travaillait à un plan de reprise. (...)