Poster un commentaire à la suite de l'article...

lundi 2 août 2004
par Winston

Les Suisses font du troc’minute !

Des séances nommées « troc’minute » nous permettent de discuter en tête à tête pendant une dizaine de minutes avec chacun-e des participant-es.

En réponse à...

mercredi 1er septembre 2004 à 08h39

Troquons ensemble ! - 07.03.2003 (article dans le Nouvellliste Online )
Déjà populaire à Sierre et à sion, l’association Troc-Actif s’étend en Octodure par l’intermédiaire d’Odile Maury.

Bien connu des habitants de Sion et Sierre, Troc-Actif porpose d’étendre ses activités à la région de Martigny sous la houlette bienveillante d’Odile Maury : « Il existe énormément de savoir-faire gaspillé chez chacun d’entre nous et beacoup trop de personnes seules ». Si l’association permet l’échange de services concret comme retourner le jardin du voisin contre quelques cours d’anglais, par exemple, elle donne surtout l’occasion de se rencontrer : « Avant, il était presque indigent de dire que l’on avait besoin de communiquer. Aujourd’hui, c’est devenu une nécessité. Nous vivons dans un monde de compétition, das lequel plus personne ne se parle, ni ne s’occupe de son prochain ». À partir de ce constat, les responsables de l’association favorisent donc les relations entre les gens qui s’changent leurs compétences.

Rétablir le contact
« À l’époque, le troc était une activité naturelle, qui n’existe plus en Valais de nos jours », regrette Arlette Zufferey, présidente de l’association Troc-Actif. Relégué en effet aux oubliettes, ce système économique n’employant pas la monnaie ne fonctionne qujourd’hui qu’en de rares exceptions, « peut-être dans le cadre familial, et encore ! ». C’est pourquoi, par le biais de l’association Troc-Actif, créée en 1997 à Sierre, Arlette Zufferey entend « réintégrer dans la société ces échanges solidaires qui permettent une meilleure utilisation des ressources personnelles, mais surtout le rétablissement du contact humain ». Véritable tremplin à la rencontre, ces échanges instaurent de vrais liens et redonnent de la valeur à toute activité.

Le temps, monnaie d’échange
Que l’on échange un service, un objet ou un conseil, la démarche reste la même : « Chacun le note en heure sur un relevé. Cela permet de créer un capital-temps qu’il pourra utiliser contre un service de son choix, répertorié dans le journal de l’association ». L’échange se fait donc sans argent, mais n’est toutefois pas gratuit : « Toutes ces activités sont multilaétrales ; on reçoit de quelqu’un, mais on doit donner en retour à quelqu’un d’autre ». L’avantage et la force de ce système réside dans le fait qu’il abolit l’échelle des valeurs et le barème des compétences rencontrés dans la vie courante : « Pour nous, une heure d’un être humain vaut une heure d’un autre être humain. Tous les travaux sont égaux ».

Comment troquer ?
La personne qui désire devenir membre met ses ressources personnelles à disposition du groupe des adhérents : « Lorsque nous nous rencontrons pour la première fois, nous établissons une liste des offres et demandes que la personne se propose d’échanger. Ensuite les gens y répondent en fonction de leurs besoins, envies, disponibilités, en feuilletant le journal de l’association », explique Arlette Zufferey. Grâce à un relevé sur lequel chacun note tous les échanges en nombre d’heures, on n’est pas obligé de troquer le même jour avec le même partenaire. Exemple : Catherine donne un cours d’anglais à Martin, qui prête sa tondeuse à gazon à Mathilde, qui coupe les cheveux de Catherine… Celui qui offre augmente ainsi sons capital-temps ; il pourra l’utiliser à sa guise contre un objet ou un service.

Romy Moret

C’est super et de nombreuses possibilités d’hébergement sont à découvrir , alors peut-être à bientôt en Suisse...Daniel D.


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)
  • [Se connecter]